Test et Avis : Zildjian 17″ A-Series Heavy Crash

Zildjian 17″ A-Series Heavy Crash

Les caractéristiques de la cymbal crash Zildjian 17″ A-Series Heavy Crash :

Serie A
En bronze B20
Finition: Brillante

Référencé depuis  Jul-13

Numéro d’article  313966

Conditionnement (UVC)  1 Pièce(s)

Cymbale martelèe à la main  Non

Finition  Brillante / haute brillance

Alliage  Bronze B20

 

 

 

 

 

 

 

 

 

[ggiesshortcode]

Les multiples types de cymbales (Zildjian 17″ A-Series Heavy Crash)

Les cymbales se déclinent en différentes variétés, qu’il vaut mieux considérer avant d’acheter. Pour un musicien novice, il serait en outre intéressant de démarrer par un set de 3 cymbales, à savoir une ride, un charleston et une crash.

La cymbale Splash

C’est une petite cymbale qui a la même utilité que la Crash. Sa vibration semble plus brève avec une puissance un peu douce.

La splash va compléter un pack de cymbales crash et donner la possibilité de jouer des petits accents. Pour jouer dans une petite salle de concert, la Splash peut remplacer une crash. Idem lorsqu’il est question de jouer avec des instruments de musique acoustiques.

La cymbale Crash (Zildjian 17″ A-Series Heavy Crash)

Son usage est de marquer un temps fort ou à d’autres moments en particulier dans le morceau. Comparé à la cymbale Ride, la cymbale Crash délivre un son dispersé.

La sonorité peut changer significativement par rapport à sa taille.

La Hit-hat (Charleston)

La Hit-Hat est une catégorie de cymbales se constituant de deux cymbales inversées qui ont la même taille. Il s’agit particulièrement de la pièce maîtresse d’un pack de cymbales, ce qui permet de créations rythmiques majeures.

La dimension conforme d’une Charleston est de 14 pouces, toute fois on en trouve en outre de 10″ à 16″.

China ou cymbale Chinoise

Ce genre de cymbale particulière, se distinguant par une cloche proéminente.
Il est possible de l’assembler à une cymbale Crash, toutefois la cymbale chinoise est pourvue de sons plus timbrées, plus agressives et plus thrash.

Au demeurant, la chinoise est utilisée dans des contextes particuliers. On l’utilise par exemple pour un jeu d’accompagnement assez différent en musique jazz.
Dans le métal, elle apporte des accentuations plus marqués et profonds.

La cymbale Ride

Cette cymbale s’avère être la plus grande du lot, formée d’une partie lisse et d’une partie plus haute : la « Bell » (cloche).

Alors qu’elle permet aussi des possibilités rythmiques, son intention et le son procuré ne sont pas comme la Charleston. Le musicien va parfois jouer dessus pour réaliser des marquages rythmiques dans le but de mettre en valeur le temps fort. En tapant sur la cloche, vous allez avoir une note sèche. La ride est fréquemment de mensuration située entre 18″ et 22″. Dans cette catégorie, on retrouve les flat rides et les crash-rides.

Cymbales d’effets

Pour avoir des effets particuliers dans un rythme, il est crée divers modèles de cymbales d’effets. Celles-ci sont souvent consacrées aux musiciens déjà avancés à la recherche d’une sonorité précise.
Au sein de les multiples types de cymbales, on peut retrouver notamment :

  • La cymbale spirale pour un son plus concis
  • La « bell » : ce type de cymbale est uniquement un dôme de cymbale, avec la partie plane retirée
  • Un stack est une superposition de deux cymbales comme une hi-hat mais immobile.
  • Le gong qui émet un son profond.